La philosophie de Google en classe pour motiver les élèves

La compagnie Google laisse à ses employés 20% de temps libre pour plancher sur un projet personnel mais utile à la compagnie. Un enseignant britannique s’est demandé ce qu’il arriverait s’il laissait une période libre (1 à 2 heures par semaine, soit environ 5 à 10% de l’horaire) à ses élèves, avec quelques balises. Les élèves devaient investir ce temps dans un projet de haut niveau visant à acquérir certaines compétences ou connaissances.

L’effet fut très positif. Ce 20% était le plus productif de la semaine, car les élèves étaient enthousiastes à l’idée de plancher sur un projet qui mobilisait leurs passions. Un climat de coopération s’est installé parmi les élèves; tellement que l’enseignant n’avait presque plus besoin d’intervenir! Cela a même eu des répercutions positives sur l’autre 80% du temps, alors que les élèves étaient plus prompts à développer et utiliser des stratégies efficaces pour régler leurs difficultés.

Un résumé à lire sur Thot Cursus ou l’article original paru dans le quotidien The Guardianang..

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :