Les sciences sociales comme outil pour bien comprendre les « Big Data »

Kate Crawford, l’auteure de l’article The Hidden Biases in Big Data a réussi, brièvement, à montrer les limites de l’analyse quantitative et propose comme solution l’utilisation des outils mentaux développés par les sciences sociales. Ces outils permettent de poser des questions sur les causes qui ont mené à ces données et d’en proposer certaines conséquences.

Elle fait remarquer, entre autres, que comme beaucoup des données sont accumulées par les téléphones et autres appareils « intelligents », cela introduit de facto un biais dans la collecte des données, puisque certaines franges importantes de la société ne seront pas représentés : gens issus des milieux défavorisés, personnes âgées, populations des pays sous-développés, etc.

Cette analyse nous rappelle que l’histoire est tributaire des sources conservées et nous amène à nous questionner sur ce sujet. Par exemple, il doit exister bien peu de factures d’Hydro-Québec des années 1960, alors que pourtant, nous savons bien que des millions ont été produites. Cela signifie-t-il que le Québec était peu électrifié à cette époque? Bien sûr que non! C’est que génération après génération, les biens matériaux doivent être conservés et ils ne le seront que s’ils sont jugés dignes d’intérêt. C’est aussi pourquoi il plusieurs églises médiévales ou temples romains ont été conservées jusqu’à aujourd’hui, alors que très peu de maisons de ces époques existent.

L’auteur  Arnold Esch a réfléchi à la question dans son article « Chance et hasard de transmission. Le problème de la représentativité et de la déformation de la transmission historique« . Il distingue les chances et les hasards de transmission, la première catégorie référant au réinvestissement de chacune des générations et la seconde, aux aléas du temps comme une inondation, un incendie et autres destructions involontaires. Il faudrait sans doute ajouter, aujourd’hui, les données protégées par mot de passe qui deviennent inaccessibles lorsque les gens décèdent, comme une correspondance par courriel par exemple.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :