Archive | Éducation à la citoyenneté RSS for this section

Congrès annuel de l’AQEUS – Appel aux animateurs

Congrès de l’Association québécoise pour l’enseignement de l’univers social

Trois-Rivières, octobre 2014

16 et 17 octobre 2014-05-05

 aqeus.recitus.qc.ca

La pensée critique

en histoire et en géographie

Animateurs et animatrices recherchés

http://bit.ly/AQEUS2014

Le congrès de l’univers social, qui rassemble chaque année du personnel enseignant du primaire et du secondaire, des conseillers pédagogiques et des chercheurs universitaires, aura lieu cette année à l’hôtel Delta de Trois-Rivières. Le comité organisateur est très fier de vous accueillir cette année encore en conservant la formule du congrès 2013, qui s’était déroulé sur deux jours ouvrables. Cette année, le congrès aura lieu les jeudi 16 et vendredi 17 octobre 2014.

Le thème retenu cette année, La pensée critique en histoire et en géographie, vise à susciter une discussion sur la contribution originale des sciences humaines pour développer la capacité des élèves à gérer et générer de l’information de façon critique et rigoureuse. Dire qu’aujourd’hui l’information est partout s’avère un truisme. Cependant, toute information n’a pas la même valeur et nécessite d’être critiquée quant à sa provenance, à sa fiabilité, d’être confrontée et recoupée, d’être mise en perspective, etc.

Le choix de ce thème nous apparaissait aussi justifié en ces temps de renouvellement du programme d’histoire. C’est connu, l’histoire est une matière qui peut être mise au service d’idéologies diverses. Son enseignement est matière à débat. Comment s’assurer qu’elle soit un outil pour le développement de la pensée critique des élèves ?

Les débats autour de la question climatique montrent bien que la géographie nécessite elle aussi qu’on s’y attarde de façon critique. Si ceux qui nient le rôle de l’homme dans le réchauffement du climat sont de plus en plus isolés, l’ampleur, la nature des conséquences et la manière d’adapter notre territoire pour y faire face ne font pas consensus. La question de l’énergie implique également des enjeux quant à la protection des territoires naturels, des paysages et des écosystèmes, entre autres choses, auxquels seul un esprit critique bien informé peut s’attaquer.

Votre participation en tant qu’animateur est, comme toujours, primordiale. Vous constituez le coeur de cet événement et nous vous remercions à l’avance pour votre présence. Pour vous témoigner notre gratitude et souligner votre implication professionnelle, le comité organisateur du congrès 2013 maintient la tradition d’offrir aux animateurs et animatrices de participer gratuitement aux 2 journées du congrès. Nous vous invitons donc à venir proposer vos idées autour du thème de cette année et de, justement, les soumettre à la pensée critique de vos collègues pour faire avancer l’enseignement de l’histoire et de la géographie !

 En tant qu’association professionnelle, l’AQEUS a notamment pour mission de favoriser la formation continue de ses membres. Elle le fait à travers sa revue, son bulletin électronique, son site Internet, sa présence sur les réseaux sociaux et son congrès annuel. Ces moyens permettent à ses membres d’actualiser leurs connaissances, de poursuivre la réflexion sur leur pratique engagée à l’université et de découvrir les nouveautés dans le domaine de l’univers social, tant au primaire qu’au secondaire.

 L’AQEUS est actuellement à la recherche d’animatrices et d’animateurs (enseignants, conseillers pédagogiques, conseillers d’orientation, directions d’école, chercheurs universitaires, etc.) pour présenter des ateliers avec le thème La pensée critique en histoire et en géographie.

Capture_d'écran_051214_092140_AM

Pour soumettre un atelier, complétez le formulaire électronique disponible à cette adresse :

http://bit.ly/AQEUS2014

Date limite : le vendredi 13 juin 2014

Votre participation est essentielle au succès du congrès !

Consultation publique en histoire – Banque de mémoires

Le site histoireengagee.ca a entrepris de publier les mémoires envoyés aux commissaires désignés par le gouvernement dans le cadre de la consultation publique sur le renforcement de l’enseignement de l’histoire. Cette recension n’est pas exhaustive, mais regroupe plutôt les mémoires dont les auteurs ont de leur propre chef envoyé le texte au site. 

Vous trouverez aussi une bibliographie évolutive sur le sujet, incluant les documents officiels et le dossier de presse sur le sujet à cette adresse

Document de consultation – Pour le renforcement de l’enseignement de l’histoire nationale au primaire et au secondaire

Le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport vient de mettre en ligne le document qui guidera la consultation publique au sujet des cours d’histoire. Intitulé Pour le renforcement de l’enseignement de l’histoire nationale au primaire et au secondaire, ce document se concentre pourtant bien davantage sur les cours de 3e et 4e secondaire. Un espace de discussion limité est accordé aux programmes du primaire, où l’on s’attend à ce que des modifications s’imposent suite à celles qui seront faites au secondaire.

Les principaux sujets abordés sont :

  • Les organisations chronologique et thématique
  • Les connaissances
  • Les compétences et habiletés
  • La méthode historique
  • La place des sources dans l’enseignement
  • Le caractère téléologique du programme
  • La place accordée à l’éducation à la citoyenneté
  • La pertinence d’adopter un cadre national (et la signification de « national »)
  • Etc.

Le communiqué de presse qui annonçait le lancement de la consultation publique est disponible sur le site du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Mise à jour le 13 novembre 2013

Annie Mathieu, « Enseignement de l’histoire : un programme à l’essai en 2014 », dans Le Soleil, 12 novembre 2013.

L’étalement sur deux ans de la matière dans un projet pilote pose la question de l’épreuve unique. Sera-t-elle la même pour les écoles pilotes et le reste du Québec?

Aussi, avec un programme étalé sur deux ans, pourra-t-on évaluer l’ensemble de la matière vue en 3e et 4e secondaire, ou n’évaluera-t-on que celle vue en 4e secondaire? Puisque la césure risque d’être en 1840, 1850 ou 1867, n’évaluer que le contenu de 4e secondaire ferait en sorte que l’épreuve de sanction ne toucherait pas la traite des fourrures, la Bataille des plaines d’Abraham, les Rébellions, etc. Évaluer le contenu sur deux ans apporterait lui aussi son lot d’inconvénients.

De deux mots, lequel sera le moindre?

Enseigner avec les réseaux de concepts et les cartes sémantiques

L’Université de Montréal a produit un document [archive] très étoffé qui présente tout ce qu’il faut pour utiliser les réseaux conceptuels en classe, de l’installation du logiciel C-Map Tool jusqu’à l’évaluation des productions des élèves.

Bien que le document s’adresse à un public de professeurs et chargés de cours universitaires, le contenu est très facilement transférable vers le primaire ou le secondaire.

Voyez-vous des utilisations concrètes des réseaux de concepts en univers social?

Les dossiers d’archives de Radio-Canada pour les enseignants

Radio-Canada a produit plus de 200 dossiers pédagogiques à partir des archives disponibles sur son site Internet. Ces dossier sont classés par discipline et par niveau d’enseignement. Ils constituent un bon point de départ pour l’enseignement de notre histoire.

L’ensemble des dossiers est disponible à cette adresse.

Le peuple Surui contre la déforestation en Amazonie grâce à… Google!

Le peuple Surui d’Amazonie a produit une carte Google Earth qui permet de constater la déforestation de l’Amazonie, qui réduit de plus en plus leur territoire naturel. Grâce à des photos satellites sur plusieurs décennies, on peut constater les avancées de la déforestation.

Un article à lire sur Thot cursus.

Quatre formats de fichiers au TBI/TNI

Il ne s’agit pas, dans cette vidéo du Récitus de présenter les formats d’enregistrement du travail réalisé sur un TBI/TNI, mais plutôt des différents types de canevas qui peuvent être utilisés avec les élèves.

Sont considérés :

1) La page blanche

2) Le canevas ouvert

3) Le diaporama

4) L’activité interactive

Aucun canevas n’est meilleur qu’un autre. Ils constituent autant d’outils mis à la disposition de l’enseignant qui, judicieusement choisis et utilisés au bon moment d’une séquence d’apprentissage, ajouteront un peu d’efficacité.

Par exemple, la page blanche peut servir d’amorce en réalisant un réseau de concept qui permettra à l’enseignant de mesurer les connaissances que possèdent les élèves sur un sujet. Un canevas ouvert pourra servir à mesurer ce qui a été retenu à la fin de la séquence d’apprentissage.