Archive | Lecture RSS for this section

Faire une recherche, ça s’apprend!

L’équipe de Martine Mottet, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval à Québec, a produit un site et toute une série de documents de type situation d’apprentissage, regroupés sous le chapeau du projet Faire une recherche, ça s’apprend!

Plusieurs mythes, ou plutôt des a priori, y sont déconstruits. Par exemple, puisque nous cherchons quotidiennement sur Google, nous croyons savoir comment le faire efficacement. Pourtant, très peu d’entre nous utilisent les opérateurs booléens (ou opérateurs logiques) de la fonction de recherche avancée pour restreindre et augmenter la pertinence des résultats affichés.

Les élèves doivent aussi apprendre à ne pas chercher le saint Graal, LA page parfaite qui répondra à leur question. Cela se fait d’abord en amont, en les obligeant ne pas poser une question fermée à laquelle on ne peut répondre par oui, par non ou par une réponse courte. La question de recherche, ou problématique, doit être ouverte, demander que l’élève prenne position sur la base des informations qu’il aura trouvées. Ensuite, en aval, les élèves doivent apprendre à critiquer les informations qu’ils trouvent, notamment à l’aide du 3QPOC.

AfficheEvaluerSite

Les outils proposés vont du journal de bord aux signets de sites Internet recommandés par l’équipe en passant par des affiches et des textes destinés aux élèves.

Ressources pour les classes multiâge (CMA)

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQÀC), en Abitibi-Témiscamingue (UQÀT) et en Outaouais (UQO) ont mis en ligne un site dédié aux classes multiâge. En plus de vidéos de partage d’expériences et d’outils pour le réseautage, plusieurs ressources y sont déjà déposés, dont bon nombre en univers social. Ainsi, vous y retrouverez par exemple des textes, des lignes du temps, des organisateurs graphiques, des outils de planification, etc.

Pour accéder aux ressources, il suffit de vous créer un compte gratuit.

Enseigner l’univers social avec la bande dessinée

Une tendance pédagogique cherche à intégrer la bande dessinée historique à l’enseignement de l’histoire, surtout au primaire. Parmi les recherches sur ce phénomène, on notera celles de Virginie Martel et de l’équipe du Limier. Leur site propose en des banques de titres avec compte-rendu critique et les recherches et conférences produites par l’équipe.

Dans une optique inverse, Annie Marois, conseillère pédagogique à la commission scolaire des Découvreurs et Annie Lemaire, conseillère pédagogique à la commission scolaire de Charlevoix, ont mis en ligne un site où sont proposées diverses ressources qui vous permettront de créer une bande dessinée historique avec vos élèves. Leur site contient toutes les images, organisateurs d’idées, procédure, etc. Cette activité s’avère un excellent complément à la lecture d’une bande dessinée en classe d’univers social au primaire.

Enseigner avec les réseaux de concepts et les cartes sémantiques

L’Université de Montréal a produit un document [archive] très étoffé qui présente tout ce qu’il faut pour utiliser les réseaux conceptuels en classe, de l’installation du logiciel C-Map Tool jusqu’à l’évaluation des productions des élèves.

Bien que le document s’adresse à un public de professeurs et chargés de cours universitaires, le contenu est très facilement transférable vers le primaire ou le secondaire.

Voyez-vous des utilisations concrètes des réseaux de concepts en univers social?

Pour guider son lecteur d’une main sûre : les marqueurs de relation

Pour bien organiser un texte, établir clairement des liens de causalité, déterminer des causes et des conséquences, les marqueurs de relation et les organisateurs textuels sont fondamentaux. Ce sont là des compétences essentielles pour un bon historien, mais aussi pour tout lecteur et auteur!

L’équipe des communications de l’Université de Montréal a mis en ligne un document fort bien fait qui explique l’importance et la valeur des marqueurs de relation. On y voit clairement, grâce aux exemples parlants, qu’une mauvaise utilisation peu, au mieux obscurcir le texte et au pire, en détourner le sens.

La littérature en univers social

La littérature et l’histoire font bon ménage. C’est pourquoi le site Le Limier : Littérature illustrée : médiathèque, interventions en éducation, recherche propose plusieurs bibliographies commentées de romans et bandes dessinées à utiliser en univers social. Les ouvrages suggérées sont très souvent directement en lien avec le programme d’histoire actuel.

Le site est alimenté par un groupe de chercheurs du campus Lévis de l’Université de Rimouski.

Twitter : classes branchées au primaire

Les enseignants du primaire qui désirent participer à un partage de classe sur les réseaux sociaux peuvent s’inscrire à cet endroit pour signaler leur volonté de créer un réseau.

Le projet a été lancé par Brigitte Léonard, enseignante dans les Laurentides, au Québec.

Mise à jour le 22 octobre 2012 : 

Voyez aussi cette liste des classes francophones branchées.