Congrès annuel de l’AQEUS – Appel aux animateurs

Congrès de l’Association québécoise pour l’enseignement de l’univers social

Trois-Rivières, octobre 2014

16 et 17 octobre 2014-05-05

 aqeus.recitus.qc.ca

La pensée critique

en histoire et en géographie

Animateurs et animatrices recherchés

http://bit.ly/AQEUS2014

Le congrès de l’univers social, qui rassemble chaque année du personnel enseignant du primaire et du secondaire, des conseillers pédagogiques et des chercheurs universitaires, aura lieu cette année à l’hôtel Delta de Trois-Rivières. Le comité organisateur est très fier de vous accueillir cette année encore en conservant la formule du congrès 2013, qui s’était déroulé sur deux jours ouvrables. Cette année, le congrès aura lieu les jeudi 16 et vendredi 17 octobre 2014.

Le thème retenu cette année, La pensée critique en histoire et en géographie, vise à susciter une discussion sur la contribution originale des sciences humaines pour développer la capacité des élèves à gérer et générer de l’information de façon critique et rigoureuse. Dire qu’aujourd’hui l’information est partout s’avère un truisme. Cependant, toute information n’a pas la même valeur et nécessite d’être critiquée quant à sa provenance, à sa fiabilité, d’être confrontée et recoupée, d’être mise en perspective, etc.

Le choix de ce thème nous apparaissait aussi justifié en ces temps de renouvellement du programme d’histoire. C’est connu, l’histoire est une matière qui peut être mise au service d’idéologies diverses. Son enseignement est matière à débat. Comment s’assurer qu’elle soit un outil pour le développement de la pensée critique des élèves ?

Les débats autour de la question climatique montrent bien que la géographie nécessite elle aussi qu’on s’y attarde de façon critique. Si ceux qui nient le rôle de l’homme dans le réchauffement du climat sont de plus en plus isolés, l’ampleur, la nature des conséquences et la manière d’adapter notre territoire pour y faire face ne font pas consensus. La question de l’énergie implique également des enjeux quant à la protection des territoires naturels, des paysages et des écosystèmes, entre autres choses, auxquels seul un esprit critique bien informé peut s’attaquer.

Votre participation en tant qu’animateur est, comme toujours, primordiale. Vous constituez le coeur de cet événement et nous vous remercions à l’avance pour votre présence. Pour vous témoigner notre gratitude et souligner votre implication professionnelle, le comité organisateur du congrès 2013 maintient la tradition d’offrir aux animateurs et animatrices de participer gratuitement aux 2 journées du congrès. Nous vous invitons donc à venir proposer vos idées autour du thème de cette année et de, justement, les soumettre à la pensée critique de vos collègues pour faire avancer l’enseignement de l’histoire et de la géographie !

 En tant qu’association professionnelle, l’AQEUS a notamment pour mission de favoriser la formation continue de ses membres. Elle le fait à travers sa revue, son bulletin électronique, son site Internet, sa présence sur les réseaux sociaux et son congrès annuel. Ces moyens permettent à ses membres d’actualiser leurs connaissances, de poursuivre la réflexion sur leur pratique engagée à l’université et de découvrir les nouveautés dans le domaine de l’univers social, tant au primaire qu’au secondaire.

 L’AQEUS est actuellement à la recherche d’animatrices et d’animateurs (enseignants, conseillers pédagogiques, conseillers d’orientation, directions d’école, chercheurs universitaires, etc.) pour présenter des ateliers avec le thème La pensée critique en histoire et en géographie.

Capture_d'écran_051214_092140_AM

Pour soumettre un atelier, complétez le formulaire électronique disponible à cette adresse :

http://bit.ly/AQEUS2014

Date limite : le vendredi 13 juin 2014

Votre participation est essentielle au succès du congrès !

Récitus : Documents d’histoire

Le service national du Récit en univers social a mis en ligne en 2013 sur son site un portail intitulé Documents de l’histoire, présentant des images, des vidéos et des textes d’histoire ; en bref, des sources historiques.

Sur le modèle du réseau social Pinterest, l’accent est mis sur la l’aspect visuel et la facilité d’utilisation sur ordinateur ou sur TNI. Les document sont organisés à la fois selon des groupes chronologiques et selon des dossiers. Chacun d’eux s’articule autour d’une question ouverte et commence par une amorce à laquelle succèdent environ une dizaine de documents qui permettront à l’élève de forger sa compréhension d’une problématique donnée en mobilisant certaines opérations intellectuelles.

Les contenus d’histoire et éducation à la citoyenneté de 3e et 4e secondaires sont couverts, mais des activités d’expérimentation pour le 1er cycle ont été mises en ligne au début du mois de mars 2014. Ces activités ont pour thème La romanisation de l’Empire romain et Les empires coloniaux, le Congo belge. Elles sont accessibles à cette adresse.

Trois vidéos expliquent le fonctionnement du site et diverses indications pour utiliser adéquatement toutes les fonctions que l’outil met à votre disposition, parmi lesquelles la constitution de votre propre dossier documentaire.

 

 

 

Enfin, des vidéos explicatives pour certains des dossiers ont été diffusés. On y explique diverses techniques d’analyse de documents, de lecture de question et de mobilisation d’opération intellectuelle.

Comment la Terre change sous nos yeux

Le blog « Écologie » du journal le monde a publié un article montrant quelques photos prises par la Nasa qui mettent en évidence les transformations profondes que subit la planète, conséquences directes de l’intervention de l’Homme. Les thèmes traités touchent autant l’urbanisation, le réchauffement climatique, l’assèchement de cours d’eau que le déboisement et l’état de la couche d’ozone.

La plupart des photos présentées ont été prises à une décennie d’intervalle (2000-2012), soit à peu près le temps qu’a passé un élève du secondaire sur cette Terre.

amzone

Consultation publique en histoire – Banque de mémoires

Le site histoireengagee.ca a entrepris de publier les mémoires envoyés aux commissaires désignés par le gouvernement dans le cadre de la consultation publique sur le renforcement de l’enseignement de l’histoire. Cette recension n’est pas exhaustive, mais regroupe plutôt les mémoires dont les auteurs ont de leur propre chef envoyé le texte au site. 

Vous trouverez aussi une bibliographie évolutive sur le sujet, incluant les documents officiels et le dossier de presse sur le sujet à cette adresse

Faire une recherche, ça s’apprend!

L’équipe de Martine Mottet, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval à Québec, a produit un site et toute une série de documents de type situation d’apprentissage, regroupés sous le chapeau du projet Faire une recherche, ça s’apprend!

Plusieurs mythes, ou plutôt des a priori, y sont déconstruits. Par exemple, puisque nous cherchons quotidiennement sur Google, nous croyons savoir comment le faire efficacement. Pourtant, très peu d’entre nous utilisent les opérateurs booléens (ou opérateurs logiques) de la fonction de recherche avancée pour restreindre et augmenter la pertinence des résultats affichés.

Les élèves doivent aussi apprendre à ne pas chercher le saint Graal, LA page parfaite qui répondra à leur question. Cela se fait d’abord en amont, en les obligeant ne pas poser une question fermée à laquelle on ne peut répondre par oui, par non ou par une réponse courte. La question de recherche, ou problématique, doit être ouverte, demander que l’élève prenne position sur la base des informations qu’il aura trouvées. Ensuite, en aval, les élèves doivent apprendre à critiquer les informations qu’ils trouvent, notamment à l’aide du 3QPOC.

AfficheEvaluerSite

Les outils proposés vont du journal de bord aux signets de sites Internet recommandés par l’équipe en passant par des affiches et des textes destinés aux élèves.

Document d’information – Épreuves de juin 2014, aout 2014 et janvier 2015

Le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a publié le 5 décembre 2013 un document d’information contenant l’essentiel à connaitre au sujet des épreuves uniques du cours d’Histoire et éducation à la citoyenneté de juin 2014, aout 2014 et janvier 2015.

Le document peut être consulté sur le site du Ministère.

DI_Épreuve_HÉC_2014-2015

Les temps en histoire

Le temps peut être divisé de plusieurs façons, selon la perspective adoptée et le problème posé. L’histoire étant, comme l’a dit Jacques Le Goff, un « système d’explication des réalités sociales par le temps » (PFEQ, chap. 7, p. 1), il est évidemment important de comprendre ces divers modes de représentation du temps qui teintent notre regard sur le monde.

On distinguera d’une part 1) le temps quantitatif et, d’autre part, 2) le temps qualitatif.

1) Le temps quantitatif est divisé selon des conventions qui ne varient jamais, qui sont totalement dégagées de l’Homme qui, on le sait, est la mesure de toute chose. À l’intérieur de cette catégorie, on distinguera i) le temps linéaire et ii) le temps cyclique.

i) Le temps linéaire est celui qui ne revient jamais, celui qui nous permet de dater précisément les événements historiques, mais aussi d’en calculer la durée objective. Ce sont les millénaires, les siècles, les années, etc.

ii) Le temps cyclique, lui, forme une boucle qui se répète selon des intervalles plus ou moins grands. Ce sont les saisons, les mois, les cycles lunaires, les jours de la semaine, l’alternance jour/nuit, le calendrier maya, etc. Dans le temps cyclique, il n’y a pas de réelle antériorité et postérité, puisque chacun des éléments constitutifs du cycle est appelé à se répéter. Ainsi, on ne peut pas dire que l’été suit ou précède l’hiver, puisqu’il y eut des étés avant et qu’il y en aura après.

2) Le temps qualitatif est celui qui sert à mesurer les durées relatives selon le sujet abordé et selon la personne qui vit ou observe l’événement. On distinguera, par exemple, le temps géologique, le temps politique, le temps économique, le temps social, le temps psychologique, etc.

Concept de temps

Ainsi, les outils qui servent à mesurer le temps sont nombreux pour représenter les temps à l’intérieur desquels les événements se passent : montre, horloge, calendrier, ligne du temps, agenda, rotation de la Terre, révolution de la Terre, atome de césium 133, etc.

Fernand Braudel, dans l’introduction de sa célèbre thèse La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, distinguera trois types de temps, une idée qu’il développera dans de nombreux articles :

« Tout travail historique décompose le temps révolu, choisit entre ses réalités chronologiques, selon des préférences et exclusives plus ou moins conscientes. L’histoire traditionnelle attentive au temps bref, à l’individu, à l’événement, nous a depuis longtemps habitués à son récit précipité, dramatique, de souffle court.

La nouvelle histoire économique et sociale met au premier plan de sa recherche l’oscillation cyclique et elle mise sur sa durée: elle s’est prise au mirage, à la réalité aussi des montées et descentes cycliques des prix. Il y a ainsi, aujourd’hui, à côté du récit (ou du « récitatif » traditionnel), un récitatif de la conjoncture qui met en cause le passé par larges tranches : dizaines, vingtaines ou cinquantaines d’années.

Bien au-delà de ce second récitatif se situe une his­toire de souffle plus soutenu encore, d’ampleur séculaire cette fois: l’histoire de longue, même de très longue durée. La formule, bonne ou mauvaise, m’est devenue familière pour désigner l’inverse de ce que François Simiand, l’un des premiers après Paul Lacombe, aura baptisé histoire événementielle. Peu importent ces formules; en tout cas c’est de l’une à l’autre, d’un pôle à l’autre du temps, de l’instantané à la longue durée que se situera notre discussion. » (BRAUDEL, p. 44)

C’est donc dire qu’à certains égards, nous traversons l’histoire, mais qu’elle aussi nous traverse.

Bibliographie :

  • BRAUDEL, Fernand, Écrits sur l’histoire, Paris, Flammarion, 1985.
  • POMIAN, Krzysztof, L’ordre du temps, Paris, Gallimard, 1984.